Accueil Mon jardin Les Maladies des roses

Les Maladies des roses

Que vous soyez un jardinier spécialiste des roses ou que vous ayez simplement quelques plantes qui ont besoin d’attention, vous serez intéressé de savoir que les roses peuvent être affectées par de nombreuses maladies. Ces maladies vont de la rouille commune des feuilles au chancre brun et à l’oïdium.

Maladie de la rose : l’Oïdium

Pendant la saison sèche, les roses sont souvent touchées par l’oïdium, une maladie causée par le champignon Sphaerotheca pannosa. La maladie affecte à la fois les feuilles et les tiges des roses, provoquant des taches grises ou blanches semblables à de la poudre. La maladie peut causer des dommages importants à la plante et affecter la nouvelle croissance. La maladie peut également défigurer les bourgeons et les tiges des roses.

Plusieurs méthodes ont été mises au point pour lutter contre l’oïdium des roses. Il s’agit notamment de fongicides et d’huiles horticoles. La méthode la plus efficace consiste à utiliser des huiles horticoles, qui étouffent le champignon de l’intérieur. Ces produits doivent être appliqués régulièrement, dans des conditions de forte humidité, pendant plusieurs semaines.

Plusieurs variétés de roses ont été testées pour leur résistance à l’oïdium. Une analyse du transcriptome a été réalisée sur des variétés de roses très sensibles afin d’examiner les changements au niveau moléculaire. Une population diploïde F1 a été générée pour cribler la ségrégation spécifique au mécanisme de résistance.
Quatre homologues de Mlo ont été isolés à partir des feuilles de rose. Ces gènes Mlo sont des orthologues candidats pour les Mlo liés à l’oïdium. L’analyse phylogénétique a révélé que tous les gènes Mlo des dicots dont la fonction a été démontrée expérimentalement tombent dans un seul clade.

Rouille commune Quelles sont les maladies des roses ?

Rouille commune des feuilles

Connue pour attaquer les roses, la rouille commune des feuilles a été signalée en Amérique du Sud et du Nord, ainsi qu’en Asie. Cette maladie est causée par le champignon Phragmidium mucronatum. Cette maladie peut entraîner le jaunissement des feuilles inférieures du rosier, puis leur chute prématurée. Elle est également très dangereuse, car elle peut se propager à d’autres plantes.

La rouille commune des feuilles peut se développer sur toutes les parties de la plante, sauf les racines. Elle produit une substance semblable à une poussière orange à la surface de la plante. Dans les cas graves, elle provoque une défoliation. Les feuilles touchées sont petites, pâles et ont un aspect déformé. La rouille des roses peut également affecter les pétales. Elle constitue également une menace pour les autres espèces de roses.

La rouille est très difficile à éradiquer, mais la maladie peut être contrôlée en maîtrisant l’environnement. Si le rosier est surpeuplé, il peut être plus sensible à cette maladie. Évitez d’arroser au-dessus de la tête et gardez le sol bien drainé. Les plantes peuvent être pulvérisées avec des fongicides si nécessaire. Ils sont efficaces pour lutter contre la maladie pendant la saison de croissance.

Chancre brun

Les symptômes du chancre brun peuvent varier d’une plante à l’autre, mais un symptôme commun est le suivant
de petites taches rouges ou des taches avec des marges brun foncé sur la canne. Ces taches peuvent être accompagnées ou non de certains des autres symptômes courants du chancre.
Le meilleur moment pour traiter votre rosier est le printemps. Cela permettra d’éviter la propagation du champignon. En outre, les roses sont plus sensibles au chancre pendant les mois froids de l’hiver. L’utilisation d’un fongicide systémique permettra de maîtriser le problème.
La cause la plus courante du chancre du rosier est un champignon appelé Coniothyrium spp. Bien que ce champignon ait plusieurs noms, il est connu comme champignon pathogène. Le champignon pathogène peut ronger la beauté des rosiers, il est donc important de le traiter.
La meilleure façon de prévenir le chancre est de garder vos rosiers bien arrosés et correctement plantés. Vous devez également fertiliser vos rosiers régulièrement. Un engrais équilibré contenant de l’azote et du phosphore en quantité modérée est recommandé.

Champignon Acervuli

Connue sous le nom de champignon, la tache noire des roses est une maladie parasitaire des roses. Elle peut se manifester sur quelques feuilles seulement ou infecter la plante entière. Elle entraîne une réduction de la vigueur de la plante, la rendant plus sensible au stress provenant d’autres sources.

L’infection commence au printemps lorsque les spores germent. Ces spores sont bicellulaires, hyalines et ont une taille de 20-25X5-6 jL. Les spores peuvent être détectées par culture. L’infection peut se produire dans des conditions humides et sèches.
En cas d’infection, des taches noires se développent sur la face supérieure des feuilles. Le champignon est un ascomycète hémibiotrophique qui se développe entre les cellules. Il préfère un environnement humide et mouillé. La maladie est fréquente sur les roses, mais elle n’affecte pas toutes les espèces de roses.

Le champignon se développe dans les zones tachées de la feuille, formant des taches arrondies de couleur brun foncé à noir. Les taches sont souvent accompagnées d’une bordure fibrillaire, résultat de brins rayonnants de mycélium sous la cuticule.

Jardiner en octobre : que planter, semer et récolter ?

C'est encore cette période de l'année ! Les feuilles changent de couleur et l'air se refroidit, ce qui ne peut signifier qu'une chose :...

Salon de jardin en palette : Comparatif des meilleurs de l’année

Un salon de jardin vous permet d’accueillir tous les convives dans les meilleures conditions, vous aurez alors le plaisir de partager un repas digne...

Combien coute un banc coffre de jardin ?

Avoir un jardin extérieur demande de l’entretien et surtout un coût élevé. Il est essentiel de choisir un banc coffre jardin pour une meilleure...

Comment Arroser un Aloe Vera pour Obtenir des Résultats Incroyables

L'Aloé Vera est connue pour ses nombreuses vertus et propriétés. Aujourd'hui, cette plante peut être facilement cultivée chez soi avec un bon entretien. Mais...