1jardin.com » Mon jardin » La permaculture vous offre une nouvelle philosophie de vie

La permaculture vous offre une nouvelle philosophie de vie

Certains foyers n’hésitent pas à utiliser des substances nocives pour venir à bout des insectes et autres animaux nocifs. La permaculture va à l’encontre de cette méthode puisqu’elle permet à tous les êtres de vivre en harmonie. Par conséquent, votre jardin doit respecter quelques directives pour que cette philosophie de vie soit au rendez-vous. Ce phénomène a vu le jour dans les années 70 grâce à David Holmgren et Bill Mollison. L’objectif est simple puisque vous devez obtenir un environnement sain et auto-suffisant. Cet écosystème doit donc être autonome, productif, naturel et harmonieux, ce qui n’est pas aussi simple pour les débutants.

Quelques règles pour la permaculture

Vous avez décidé de supprimer toutes les substances négatives de votre quotidien, car elles ont un impact sur votre santé et bien sûr l’écosystème. La permaculture suscite un intérêt, mais vous devez respecter quelques règles.

  • Tous les insectes et les animaux doivent cohabiter en totale harmonie. Cette diversité est très importante puisqu’elle permet de réguler l’écosystème.
  • Vous devez vous renseigner sur l’environnement afin de connaître parfaitement le cycle solaire, mais également le cycle de l’eau, le climat, les vents qui ont tendance à être dominants, les différences en termes de sol…
  • Déterminez des zones est très importante, vous avez celle en lien avec votre maison, une autre est consacrée à votre potager puis un espace détente… Cela permet d’organiser les écosystèmes qui ne viennent pas vous perturber par exemple. Si vous avez l’intention de construire une maison à la campagne, soyez vigilant à la forêt pour que les espèces sauvages ne viennent pas entacher votre quotidien.
  • La permaculture vous apporte tout ce dont vous avez besoin pour exploiter les sols dans les meilleures conditions. Vous devez pour cela vous familiariser avec les avantages et les inconvénients de certaines fleurs, des racines, les légumes…

Cette philosophie de vie demande une connaissance très précise sur l’environnement qui vous entoure. Par exemple, pour faire face à une maladie qui entache votre potager, vous devez vous servir de la nature pour la traiter le plus vite possible.

Les techniques à envisager

Si vous débutez, vous devez vous familiariser avec cet univers, il existe des guides et des tutoriels qui pourront vous accompagner dans cette nouvelle expérience. Nous vous proposons quelques astuces pour commencer l’art de la permaculture.

  • Le sol ne doit jamais être nu notamment pour le potager, le paillage permet de limiter les arrosages, d’économiser vos réserves et d’optimiser la croissance des plants.
  • Regardez attentivement votre maison et cherchez la zone la plus intéressante pour installer un récupérateur d’eau de pluie par exemple.
  • Certaines plantes réagissent différemment en fonction de l’exposition. Si elles ont besoin d’eau, privilégiez une zone humide ou sèche si elles aiment le soleil et les arrosages peu fréquents.
  • Certaines associations dans le potager sont bénéfiques, des fleurs évitent la prolifération des maladies sur certains légumes. Par exemple, des soucis sont parfaits à proximité des tomates. Il ne faut pas par contre planter au même endroit des espèces qui puisent massivement dans le sol pour capter les minéraux. Vous aurez tendance à fatiguer votre terre et la production ne sera pas celle escomptée.

Vous devez bien sûr prendre en compte l’espace disponible dans votre jardin, mais il est généralement conseillé de concevoir plusieurs zones pour le potager en favorisant les espèces qui peuvent cohabiter l’espace d’une saison. Cela vous permet de profiter pleinement de l’exposition et de l’interaction entre les plants qui est souvent bénéfique et elle vous évite d’utiliser des produits chimiques. Ces derniers sont très néfastes pour votre santé et la nature.

D'autres articles natures ici :