1jardin.com » Mon jardin » Permaculture : Comment adopter la permaculture chez soi ?

Permaculture : Comment adopter la permaculture chez soi ?

En plein boom métropolitain de ras-le bol, la tendance est à la nature ! En effet, beaucoup de familles décident de déménager en banlieue pour être en communion avec la nature. Le but étant d’approcher la vie en totale autonomie. Certains qualifient la permaculture d’éthique” ou de philosophie de vie recherchant la parfaite harmonie entre l’homme, la société et la nature.

Elle nécessite une large réflexion et prend en compte un ensemble de facteurs où le “design” joue un rôle prépondérant. La permaculture crée un écosystème productif en nourriture ou autres ressources échangeables par le troc.

Comment faire un jardin en permaculture ?

Pour faire un jardin en permaculture chez vous, il vous faut prendre conscience de quelques concepts de base liés à la permaculture :

  • Observer et prendre connaissance des éléments de votre site afin de créer les connexions entre les éléments essentiels de votre système. Prendre connaissance du cycle de l’eau, du soleil, des vents… afin de mieux les synchroniser, mais aussi connaitre votre type de sol ainsi que les animaux présents dans votre jardin afin d’avoir le maximum de paramètres pour choisir votre planification.
  • Diversifiez votre écosystème : variez les plantes ainsi que les animaux pour créer un système plus résilient.
  • Classez votre jardin par zone d’activités de la zone la plus fréquentée et où l’homme est présent jusqu’à celle où l’activité humaine est quasi-inexistante. Cela vous facilitera les choses et vous permettra de faire de nombreuses économies.
  • Essayez de reproduire un cadre aussi naturel que possible en cherchant à imiter la nature que ce soit dans votre aménagement ou le choix de vos plantes.
  • Optez pour la plurifonctionnalité ! Si chaque élément remplit plusieurs tâches, cela facilitera votre vie ! Certains animaux nettoient leur environnement en plus d’accélérer certains processus d’agriculture. Par inversement, une seule tâche peut être remplie par plusieurs éléments de votre système, comme la fertilisation des sols.

Quelques conseils pratiques :

Ne laissez pas le sol ou la terre nue. En effet, elle doit toujours être recouverte par du paillage, du mulch, de la pierre, du bois ou du carton. Il faut également penser à un système de récupération et de filtrage d’eau afin de la réutiliser et la recyclée au maximum, telle que l’eau de pluie qui contient des bienfaits importants et ce, afin d’avoir un jardin d’une autonomie optimale. Pensez à l’association positive de plantes. Certaines sortes de légumes ou de plantes sont récoltées ensemble pour ce qu’elles ont à s’apporter par interaction et donc à optimiser le processus de production. Le mieux est aussi de maximiser la récolte et minimiser l’espace. Enfin, il faut produire son propre compost !

Une fois votre jardin en permaculture réalisé, il marchera de lui-même et vous n’aurez qu’à l’arroser de temps à autres et récolter les fruits de la nature dans son travail le plus splendide !

D'autres articles natures ici :